in

Ce qu’il faut savoir sur l’effet du cannabis

Une bonne liste d’ouvrages, d’articles, de billets de blog, etc., toute une littérature est dédiée au cannabis, mais surtout à ses effets et aux possibles conséquences sur le mécanisme interne du consommateur. Sujet à controverses, le chanvre indien le demeure, avec une tendance extra lente vers une libération progressive, etc. Pour l’heure, revenons sur l’effet du cannabis dans tous les sens du terme.

Le mode de fonctionnement des cannabinoïdes sur l’organisme

Le cannabis a été utilisé depuis des millénaires, même pour son côté psychotrope, s’il n’a largement été utilisé que pour ses fibres résistantes. Les études sur le mécanisme d’altération du système nerveux par les molécules du cannabis sont, elles, pour le moins récentes. En fait, les cannabinoïdes, principales molécules actives du cannabis, agissent sur l’organisme à travers de ce qu’on appelle endocannaninoïdes. Ce sont des ligands qui se fixent sur certains récepteurs (de molécule de cannabis) et qui les actionnent au contact du THC ou du CBD entre autres cannabinoïdes.

Les récepteurs du THC sont les CB1, tandis que ceux liés aux CBD sont plutôt les CB2. En tout cas, ces récepteurs agissent directement sur le comportement des cellules, et provoquent in fine les effets du cannabis. Mais outre les cannabinoïdes de la plante, il faut savoir que l’organisme lui-même produit des cannabinoïdes à partir d’acides gras, etc. Cela explique un renforcement des effets et de l’apparition de manifestations.

L’effet du cannabis

Le cannabis a été reconnu depuis longtemps pour son effet psychotrope. Même si on a mis en évidence que la seule molécule psychoactive du chanvre était le THC, et même si celui-ci était à une quantité infime, les effets physiologiques de cette plante sont encore remarquables.

Avec un cannabis à haut niveau de THC, on a :

  • Une phase high suivie d’une certaine euphorie, une sensation de bien-être et de satisfaction, une sociabilité, un gain du sens de la créativité, une envie de rire, etc.
  • Le « down » caractérisé par un état de fatigue.

Pour les produits CBD, non psychotropes, l’effet du cannabis est différent, à savoir :

  • Une sensation de bien-être, de détente corporelle et de diminution du stress.
  • Un effet « stone » et relax.
  • Un effet antidouleur.

Les contrecoups à la consommation du cannabis

L’effet du cannabis surtout à forte dose de THC ne semble pas uniquement se limiter au high ou au down. Plusieurs consommateurs ont évoqué de nombreux troubles cognitifs dès leur première consommation. Ce sont, entre autres, une altération de la mémoire et de la perception du temps, des dérèglements au niveau des mouvements, etc. L’addiction est aussi une des conséquences les plus rapportées sur la consommation du cannabis.

Mais on dit que fumer de l’herbe ou humer de la wax induit aussi d’autres contrecoups sur le long terme. À ce propos, on peut énumérer entre autres, les troubles de la concentration et de l’attention, le manque de réactivité, etc. On attribue aussi aux cannabis THC la multiplication du risque d’atteinte ou de développement de schizophrénie chez les individus vulnérables, dont principalement les jeunes adolescents. Pour ce qui est du CBD, les seuls effets dérangeants connus sont, la sècheresse buccale et au niveau de la gorge. Les consommateurs peuvent aussi souffrir de somnolence, ou de baisse de tension artérielle.

À propos de l’effet du cannabis sur des individus différents

D’abord, en résumé, on peut dire qu’on ne peut pas mettre tous les cannabis dans le même panier en ce qui concerne les effets. À titre d’exemple, on peut dire que l’effet high est le signe distinctif du cannabis THC, alors que l’effet stone est celui du cannabis CBD. Sachant que la quantité de THC ou de CBD varie d’une plante à l’autre, il en ressort que les effets procurés par les différentes variétés (la plupart des croisements) sont également variables.  

En dehors du fait que tous les cannabis ne procurent pas les mêmes intensités ou les mêmes natures d’effets, on peut aussi dire que tout dépend du consommateur lui-même. L’organisme lui-même, le mental, l’expérience et l’environnement du consommateur influencent sur les effets du cannabis. À noter également que la prise de cannabis en complément ou en association avec des produits dits stupéfiants ou psychotropes, va forcément donner lieu à des conséquences importantes… Tous ces paramètres sont englobés dans ce que l’on appelle la « loi de l’effet ».

QU'EN PENSEZ-VOUS ?

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Famous CBD

Famous CBD : fournisseur engagé

Liquide CBD: un dérivé puissant disponible

Liquide CBD : un dérivé puissant disponible