in

Le cannabis

Bien que le cannabis fasse partie des drogues les plus consommées au monde, de nombreuses personnes ne connaissent pas grand-chose à propos de cette plante à part quelques effets que peuvent apporter sa consommation. C’est la raison pour laquelle nous allons nous pencher sur cette plante si particulière et essayer d’en parler un peu plus.

En réalité, c’est quoi le cannabis ?

Le cannabis est une plante herbacée à croissance rapide, originaire des régions équatoriales. De nos jours, on peut le trouver partout dans le monde, et ce, même si sa production est le plus souvent prohibée. Il peut se présenter principalement sous 3 formes : l’herbe ou beuh qui sont des fleurs ou des feuilles séchées, la résine ou haschisch et enfin l’huile. Mais le cannabis peut aussi être incorporé dans la nourriture tel que les gâteaux « space cakes ».

Il est connu pour agir sur notre cerveau quand il est consommé. Effectivement, le THC ou tétrahydrocannabinol est un cannabinoïde qui agit avec les récepteurs de notre système nerveux et produit des effets lourds sur notre corps et nous fait planer. Le THC est donc un psychotrope qui peut entrainer une addiction. Selon le taux de THC présent dans la plante, on distingue deux types de cannabis, à savoir :

Le chanvre industriel

Également appelé chanvre agricole, il a un faible taux en THC (inférieur ou égale à 0,2 % de la masse sèche) et est par conséquent légal dans plusieurs pays tels que la France. Il est produit en très grande quantité, non pas pour ses effets planants, mais pour de bien d’autres finalités. En effet, les fibres textiles dans sa tige, auxquelles on a aussi attribué le nom de « chanvre », sont exploitées dans de nombreux domaines tels que la papeterie, la construction et le textile.

Le chanvre récréatif

Ce sont les cannabis consommés pour leur effet psychotrope. Ils ont un taux de THC supérieur à 0,2 % et sont prohibés dans plusieurs pays, où ils sont quand même produits et consommés de manière illicite.

Les différentes sous-espèces de cannabis

L’idée des scientifiques à propos des sous-espèces de cannabis divergent, cependant on peut principalement en citer trois :

Le cannabis sativa

Aussi connu sous le nom de chanvre cultivé, le cannabis de type sativa peut être facilement reconnu grâce à sa hauteur de plusieurs mètres (pouvant même aller jusqu’à 5 m), ainsi que ses feuilles longues et fines. Il pousse dans les régions équatoriales où il peut profiter largement de la chaleur et des pluies abondantes. Les effets « high » que procure sa consommation sont rapides et rendent énergétiques et créatifs.

Le cannabis indica

Ce type de cannabis est aussi appelé chanvre indien puisqu’il est originaire de l’Inde et du Pakistan. Contrairement au cannabis sativa, les plants de ce type de cannabis sont bas et touffus, voire buissonnants. Ils sont parfaits pour les cultures en intérieur, car ils dépassent rarement les 3 mètres. Il est recherché pour ses effets relaxants et calmants, effets dits « stone ».

Le cannabis ruderalis

Le cannabis ruderalis ou chanvre sauvage n’est souvent pas considéré comme une sous-espèce du cannabis. Pourtant, ses caractéristiques méritent d’être étudiées. Ce cousin des indicas et des sativas dépasse rarement les 60 cm et peut résister aux températures glaciales. Ses effets sont assez faibles puisque son taux de THC est naturellement très bas. Mais il intéresse particulièrement les agriculteurs grâce à sa capacité d’autofloraison.

Cependant, de nombreux plants de cannabis sont des hybrides. Ils sont créés par l’homme par croisement de ces différentes sous-espèces entre elles afin d’obtenir de nouvelles variétés améliorées. C’est un excellent moyen pour avoir un cannabis à croissance plus rapide, avec plus de cannabinoïdes et plus d’arômes.

Les effets escomptés à la consommation de cannabis

On doit les différents effets apportés par la consommation de cannabis aux différents cannabinoïdes comme le THC et le CBD. La principale raison qui pousse les jeunes vers cette drogue est l’effet « planant » causé par le THC, caractérisé par une sensation d’euphorie, de bien-être, de créativité et une envie incessante de rire.

Il peut également être prescrit comme antalgique ou pour contrer le manque d’appétit, les effets secondaires de la chimiothérapie, les troubles du sommeil, ainsi que les crises d’épilepsie.

Les effets indésirables du chanvre récréatif

Comme toutes les autres drogues, la consommation à dose élevée et sur le long terme de cannabis a beaucoup plus de méfaits que de bienfaits. En effet, une grande dose de THC peut amener au « bad trip » pendant lequel l’usager peut ressentir une augmentation du rythme cardiaque, des nausées, des crises d’angoisses, des crises de panique et de la paranoïa. Le chanvre peut également entraîner un trouble de la mémoire, de l’attention et de la concentration, sans parler de l’addiction.

Il faut tout de même noter que, l’action du THC et du CBD peut varier selon l’individu, la variété du cannabis, ainsi que le mode de consommation.

QU'EN PENSEZ-VOUS ?

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Fumer du canabisse est-il bon pour la santé ?

Culture du cannabis

Culture du cannabis : comment avoir des plantes prolifiques ?