in

Fumer du canabisse est-il bon pour la santé ?

Le cannabis est une denrée de toutes les controverses, avec d’un côté un gouvernement implacable et une frange populaire résolue à garder la prohibition. D’un autre, il y a une communauté qui témoigne des intérêts d’un tel don de la nature. Exit ceux qui sont déjà « high », voici un listing concis, à l’endroit des néophytes, de ce qu’il faut savoir à propos des effets du canabisse.

Les bénéfices physiologiques du canabisse

Le canabisse est une plante entrée dans les usages de l’homme depuis l’Antiquité. On la découvre ainsi dans des traités médicaux, comme celui en Égypte (papyrus Ebers) qui la décrivait comme traitement anti-inflammatoire. Il y a aussi cet autre écrit de matière médicale chinoise datant du début de notre ère indiquant que l’usage du chanvre permet de « prolonger la vie », etc. Aujourd’hui encore, la santé demeure un leitmotiv chez les contemporains et les autres défenseurs du cannabis pour en justifier l’usage. Presque toute la communauté scientifique s’accorde à reconnaitre au cannabis différentes vertus contre certains symptômes (épilepsie, nausées, etc.) et certaines maladies (sclérose en plaques, cancer, etc.).

Mais ce potentiel thérapeutique semble déjà être vérifié chez les habitués. Ces derniers ne manqueront pas de souligner, dans leur retour d’expérience, tous les bienfaits de la beuh ou du wax sur leur bien-être physique. Selon eux, ces derniers procurent du tonus ou de la détente selon le type de cannabis pris, atténuent des douleurs, etc. On utilise également le cannabis comme un ingrédient cosmétique puissant, pour le soin de la peau, ou encore en agroalimentaire pour ses excellents apports nutritifs, etc.

Des avantages pour la santé psychique

On constate donc que les anciens écrits demeurent encore flous en ce qui concerne l‘utilisation millénaire du cannabis dans le traitement des troubles psychiques. Cela ne fera aucun doute non plus chez les inconditionnels du chanvre et leurs sympathisants pour un usage médical à bon escient. Même s’il ne remplace pas les médicaments et thérapeutiques habituels, que ce soit pour des pathologies somatiques ou des maladies psychiques, on s’accorde à dire que le canabisse ou ses dérivés soigne l’anxiété et la dépression.

En tout cas, les consommateurs raisonnables témoigneront volontiers de l’efficacité de cette plante pour donner de la concentration et de favoriser la lucidité. Les artistes adeptes sont prêts à témoigner que ce produit est en mesure d’optimiser l’inspiration, de procurer une certaine détente spirituelle, etc. Des études, des recherches et des essais sont aussi menés pour connaitre l’efficacité du haschich contre la schizophrène, cette maladie-là même, qui prendrait sa source dans le cannabis même selon certains !

Canabisse : risque pour l’intégrité mentale

Tout ce qui est transformé n’est pas sans risque pour la santé humaine, surtout quand on en consomme trop fréquemment, en trop grande quantité ou quand l’origine industrielle du produit est douteuse ou compromise. C’est sans doute le cas de le dire avec le canabisse dans toutes ses formes. Avec le haschich, la beuh, la wax, le shit et tous les dérivés de chanvre indien, les détracteurs ne tarissent pas d’invectives. Ils incriminent en premier lieu au cannabis d’être l’origine des différents troubles psychiques et psychologiques chez les jeunes. C’est la raison pour laquelle la vente de cannabis aux mineurs soit très fortement réprimée par la loi française.

Le THC, substance psychoactive du cannabis, induit des symptômes de la schizophrénie selon certaines études. On lui attribue aussi des troubles psychotiques, etc.

Risque pour la santé physique

La consommation de formules au cannabis peut aussi engendrer des effets secondaires pouvant être néfastes au niveau physiologique. D’abord, considérée comme le tabac, la marijuana fumée atteint évidemment l’appareil respiratoire. Utilisée par abus, cette denrée peut donc, tout comme la cigarette et le cigare, créer des maladies du poumon, voire un cancer. Même si le lien n’est pas encore établi, rien ne vaut une prise de cannabis en toute circonspection !

Ensuite, il semble que si la prise de cannabis à taux THC élevé produit un effet tonique, elle sera forcément suivie d’un état de grande fatigue. Un effet pervers qui peut aussi se retrouver en cas de consommation abusive de chanvre CBD. Outre une consommation modérée et en toute connaissance de cause, il est essentiel de connaitre le niveau de cannabinoïdes que l’on ingère et que l’on tolère. À l’image du respect et du suivi stricts d’une prescription médicale, il faut s’en tenir à des conseils avérés de spécialistes du CBD pour en consommer à la mesure de ses besoins.

QU'EN PENSEZ-VOUS ?

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

CBD et effets, avantages et risques

Le cannabis