in

Les terpènes

Quand on parle des différentes substances qu’on peut trouver dans le cannabis, on pense immédiatement aux différents cannabinoïdes comme le CBD et le THC. On a ainsi tendance à oublier une autre substance : les terpènes, qui sont, eux aussi produits par les mêmes glandes. Et pourtant, ils jouent un rôle presque aussi grand que ces cannabinoïdes connus, non seulement pour la personne et l’organisme en améliorant l’effet et le goût recherchés, mais également pour la plante. Qu’en est-il de ces molécules parfumées, encore peu étudiées, mais qui commencent à intéresser monde de la santé du bien-être et de l’agroalimentaire ?

Ce qu’on entend par « terpène »

Le terpène est un hydrocarbure produit par plusieurs végétaux, y compris le cannabis. On le trouve dans toutes les plantes à résines ou à huiles essentielles. C’est la molécule aromatique qui donne aux différentes plantes, fruits et fleurs leur odeur particulière.

Les différents rôles des terpènes

En plus de satisfaire notre odorat grâce au doux parfum qu’ils libèrent, les terpènes ont plusieurs objectifs, notamment pour la survie et la reproduction de la plante. Effectivement, ils sont utiles pour leurs défenses en repoussant les insectes. Parfois, ils attirent les prédateurs de leurs ennemies ou des pollinisateurs comme les abeilles afin d’assurer sa multiplication.
Sous forme d’huile essentielle, ils peuvent être utilisés en aromathérapie, car ils agissent sur l’humeur et ont certains effets relaxants et calmants. Son inhalation pourrait donc amener à un bien-être émotionnel. Il a aussi un « effet d’entourage », car il agit en synergie avec le CBD et le THC pour accentuer l’effet du cannabis.

Les terpènes qu’on peut trouver dans le cannabis ainsi que leurs effets respectifs

On peut trouver plus de 100 différents types de terpènes dans la marijuana et chaque variété a son propre profil de terpènes. C’est-à-dire que chaque plant a son propre mélange de terpène, avec des concentrations différentes. C’est ce qui fait que certains ont une odeur terreuse, d’autres, plutôt fruitées, d’autres boisées ou poivrées. Les substances aromatiques qu’on trouve le plus souvent et en grande quantité dans le cannabis sont : le myrcène, le pinène, le limonène, le linalol et le beta-caryophyllène.

Le myrcène

C’est sans doute le terpène le plus commun dans le cannabis. Il a un arome terreux et musqué avec une note subtile de fruit. Il est comparable au clou de girofle et il est également présent dans le houblon, le thym et la mangue. Il est connu pour être un antibactérien et un anti-inflammatoire et il a aussi un effet relaxant et antalgique. Il aurait même des capacités anticancéreuses, ce en améliorant l’effet du CBD et il augmente les effets psychoactifs du THC.

Le pinène

Comme son nom l’indique, le pinène est à l’origine de l’odeur unique des pins, mais il est aussi présent dans le romarin. Il est à finalités thérapeutiques puisque c’est puissant anti-inflammatoire, antiseptique et sédatif. Il est aussi réputé pour être un broncho-dilatateur et pour avoir des facultés à améliorer la mémoire. Le pinène est utilisé dans la fabrication de térébenthine et peut être trouvé en grande quantité dans les marijuanas de variété skunk.

Le limonène

Le limonène aide à combattre contre l’anxiété et la dépression et est également un antibactérien. En plus de cela, l’odeur particulière d’agrume qu’il dégage repousse les moustiques et soulage le stress. Il se rencontre en grande proportion dans les cannabis de variété Haze, notamment dans le super lemon haze et le lemon shining silver haze, mais aussi dans les agrumes, notamment le citron ou l’orange.

Le linalol

Le linalol ou linalool a une note florale identique à celle de la lavande. C’est un puissant sédatif et qui possède des propriétés antalgiques et calmantes. Ce terpène est aussi utilisé pour renforcer le système immunitaire et il est considéré comme un bon remède contre l’insomnie. C’est ce qui donne à certains cannabis des effets relaxants. Il procure aussi cette odeur particulière à d’autres plantes comme la menthe et la cannelle.

Le Beta-caryophyllène

On peut trouver le beta-caryophyllène dans plusieurs herbes, mais certaines épices en contiennent également en plus grande quantité. Ce sont particulièrement les cas du poivre noir et du girofle où ce type de terpène apporte un arome épicé et boisé. Il est connu pour être un antifongique et un analgésique, mais il aide aussi à lutter contre la néphrotoxicité causée par la chimiothérapie. Il semble agir sur les récepteurs cannabinoïdes, tout comme le THC et le CBD.

QU'EN PENSEZ-VOUS ?

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

La légalisation du cannabis

CBD et effets, avantages et risques